fbpx
La Comédie de K. est une pièce de théâtre construite à partir d’une sélection des fragments narratifs de Franz Kafka issus de la dernière traduction des Œuvres Complètes (Pléiade, 2018, 2022).

Dimanche 5 mai 2024 à 18h

La Comédie de K.

Fragments en zigzag

Franz Kafka

à l’occasion du Centenaire de la mort de Franz Kafka (1883-1924)

K., amnésique et sans passé, est catapulté sur scène. Invité à une soirée, il hésite entre rester seul ou rejoindre la société. K. zigzague alors parmi une foule de doubles, chacun à la recherche de plénitude. Tous incarnent au pied levé différents rôles qui les font basculer dans des situations à la fois familières et grotesques, comiques et hallucinées.

Acteurs – intervenants
Création avec un acteur-metteur en scène, deux actrices, un créateur lumière et une costumière.
Le metteur en scène Frédéric Moulin travaille avec Jiří Hnilica, Directeur du Centre Culturel Tchèque de Paris, coproducteur du projet, le traducteur Stéphane Pesnel, l’essayiste Georges-Arthur Goldschmidt, l’écrivain Filippo Bruschi, l’écrivain Dick Turner, et la professeure de lettres Claire Pasquier.

Production
Cie Les Beaux Parleurs

Coproductions – soutiens
Centre Culturel Tchèque – Paris Goethe-Institut – Paris-Lyon Théâtre de l’Iris
Forum Culturel Autrichien – Paris Combrailles Sioule & Morge Fondation La Poste

Equipe artistique

Texte
Franz Kafka
Choix des fragments – mise en scène
Frédéric Moulin
Interprétation
Caroline Garnier
Jennifer Testard
Frédéric Moulin
Dramaturgie
Filippo Bruschi
Lumières
Arnaud Barré
Costumes
Léa Deligne
Conseillers littéraires
Stéphane Pesnel
Georges-Arthur Goldschmidt
Collaboration artistique
Dick Turner
Claire Pasquier

CIE LES BEAUX PARLEURS

Équipe artistique

Frédéric Moulin se forme au Théâtre de l’Iris de Villeurbanne dans la classe de Philippe Clément. Il suit des stages dirigés par Jean-Louis Hourdin, Grégoire Ingold ainsi qu’à l’Atelier International de Blanche Salant. Il travaille au théâtre avec Robert Cantarella, Nicolas Maury,
Philippe Clément, George Montillier, Karelle Prugnaud, Pierre Kuentz, Ester Cerruti.
Il interprète La Nuit juste avant les forêts de Koltès, L’Opérette Imaginaire de Novarina et des textes d’Audiberti, Lope de Vega, Monique Enckell, Cocteau, Feydeau, Dario Fo. Au cinéma et
à la télévision, il joue dans les films de Rose Bosch, Dick Turner, Laura Morante, Sara Forestier, Alexandre Sokourov, Jean-Marc Moutout, Denis Dercourt, Jeremy Podeswa, Jessica Palud et en italien avec Giuseppe Varlotta, Alessandro D’Alatri, Checco Zalone, Letizia Lamartire. Il met également en scène plusieurs spectacles de théâtre-danse dont Madame Jonas d’Elie-Georges Berreby, Mise au Banc (co-écrit avec Céline Champinot, travail
sur le mobilier urbain anti-sdf), Ni Une Ni Deux d’Eugène Durif. Il écrit et met en scène À rendre à M. Morgenstern en cas de demande, spectacle diffusé sur la chaîne PUBLIC SÉNAT.

VOIR LE SPECTACLE :
https://video-streaming.orange.fr/tv/a-rendre-a-m-morgenstern-en-cas-de-demande-spectacle-
24-04-2021-CNT000001B4zPO.html

Caroline Garnier suit une formation de comédienne au Théâtre de l’Iris après des études de danse au Conservatoire National de Région de Lyon où elle se spécialise en danse contemporaine et rencontre notamment le travail de Denis Plassard, Carolyn Carlson et Will Swamson. Elle intègre par la suite la classe CEPIT du Conservatoire de Villeurbanne dirigée par Philippe Clément où elle obtient son Diplôme d’Études Théâtrales. En parallèle, elle travaille sa voix à l’École Nationale de Musique de Villeurbanne et au Centre de la Voix Rhône-Alpes. Son parcours professionnel mêle mises en scène, spectacles musicaux, théâtre classique et contemporain.
Elle a travaillé sous la direction de Pierre Kuentz, Luca Franceschi, Yves Benitah, Bernard Rozet. Son goût pour la mise en scène l’amène à être sollicitée par plusieurs artistes pour la direction de leurs projets ou de l’assistanat dramaturgique. Aujourd’hui elle crée, avec la danseuse et chorégraphe Elisabeth Bardin, la compagnie Vernis Rouge qui a pour projet de mêler corps, voix et dramaturgie du mouvement. Elle développe depuis plusieurs années un travail de transmission.

Après un baccalauréat théâtre et des études de musique au conservatoire régional de Valence, Jennifer Testard obtient une Maitrise en Etudes Théâtrales à l’Université Lumière Lyon 2. Parallèlement elle intègre la classe professionnelle au Théâtre de l’Iris sous la direction de Philippe Clément où elle obtient un DET.
Plusieurs collaborations avec la compagnie de l’Iris : elle joue entre autres dans La Religieuse, Mes Gaillards. Elle monte avec des anciens élèves la Compagnie Pas d’Ici : ils créent Nous avons toutes la même histoire d’après Dario Fo et Les transparents, poèmes de René Char. Puis Jennifer joue sous la direction de Renaud Lescuyer, Luca Franceschi qui lui confie le rôle d’Elvire dans Dom Juan de
Molière. Elle travaille également avec Nino d’Introna (CDN Lyon) qui la dirige dans Fenêtres, Pierre Heitz dans Les Bonnes de Jean Genet et Isma ou ce qui s’appelle rien de Nathalie Sarraute, Hisham Ismaili dans Entre deux rives, Michel Tallaron dans Murale de Mahmoud Darwich et Le chant des chants. Elle participe également au festival Belles Latinas à l’Opéra de Lyon en lisant des textes d’auteurs sud-américains. Elle joue dans Par les routes, d’après le roman de Sylvain Prudhomme, mise en scène de Grégoire Blanchon. Elle est également intervenante artistique pour La Comédie de Valence, L’institut Saint Laurent, La Compagnie le Fil, l’Infipp.

Stéphane Pesnel est maître de conférences habilité à diriger des recherches.
Il enseigne les littératures de langue allemande à l’UFR d’études germaniques et nordiques de Sorbonne Université depuis 1998 et s’est fortement spécialisé dans le domaine autrichien. Parallèlement à son enseignement et à sa recherche, il est traducteur littéraire. Il a traduit plusieurs titres du romancier autrichien Joseph Roth pour les éditions du Seuil, notamment Lettres choisies 1911-1939 (prix Sévigné 2007) et Job. Roman d’un homme simple. Pour la Bibliothèque de la Pléiade, il a traduit les Grandes Heures de l’humanité de Stefan Zweig.
Récemment, il a participé à l’édition des Œuvres complètes de Franz Kafka dirigée par Jean-Pierre Lefebvre (toujours pour la Bibliothèque de la Pléiade), projet au sein duquel lui a été confiée la traduction des fragments narratifs et réflexifs de l’écrivain pragois de langue allemande. Il a publié en 2022 l’Album Kafka (Pléiade) destiné à accompagner la parution des tomes III et IV des Œuvres complètes de
l’auteur. Stéphane Pesnel est par ailleurs lauréat du prix de l’amitié franco-allemande décerné par l’ambassade d’Allemagne en France (2014).

Filippo Bruschi est écrivain, pédagogue et metteur en scène. Né en Italie, il commence à travailler en France en 2005 et vit à Paris depuis 2014. Il a écrit et mis et en scène en Italie les pièces Théâtreïde (2013) et Luxuriàs : Lost in lust (Prix Fersen pour la dramaturgie, 2015), en collaboration avec Caroline Pagani.
Ces pièces ont été représentées entre 2015 et 2018 aux Théâtres Tordinona de Rome, La Stecca de Milan, Electa de Teramo ainsi qu’aux festivals Fringe de Rome et Off de Milan. En 2021, sa pièce Kallasmachine, relecture post-moderne de la vie
de Maria Callas a été publiée en italien aux éditions Kolibris. Elle a été jouée au festival off d’Avignon Théâtre des Lila’s (Callas-Machine). Il a également publié les recueils de poèmes Plaquette (Aletti, 2014) et Maniere (Transeuropa, 2019).
En 2013, il a publié, chez Honoré Champion, l’ouvrage Personnage collectif, personnage individuel au théâtre : tableaux d’un parcours dialectique (1830-1930). Il écrit pour le blog « Le parole e le cose » et coordonne le laboratoire de création théâtrale du Lycée italien Leonardo da Vinci de Paris. Il a enseigné les Arts du spectacle à l’IUAV et à l’Académie des Beaux Arts de Venise, puis dans
plusieurs Universités françaises. Il enseigne aux Universités de Paris-Nanterre et de Paris 8 Vincennes-Saint Denis.

Claire Pasquier intègre la faculté Jean Monnet de Saint-Étienne en 2005 et valide un Master 2 en Lettres Modernes en juin 2011, au cours duquel elle effectue des recherches sur la place des émotions, notamment celle de la honte, dans l’œuvre de Proust. Son intérêt pour les langues et pour Kafka en particulier l’incite à suivre une licence FLE allemand à Lyon 2, avant de se tourner vers les métiers de l’enseignement. Pendant trois ans, elle dispense des cours de français en milieu carcéral avant d’être affectée en collèges publics dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

PARTAGER L'ARTICLE

Réservez maintenant

18,0050,00

INFORMATIONS
LOCALISATION

Vous aimerez aussi ...

17 avril 2024 à 19h00, un mercredi soir par mois
Dessin & peinture, ArtNight
15 mai 2024 à 19h00, un mercredi soir par mois
Dessin & peinture, ArtNight
5 juin 2024 à 19h00, un mercredi soir par mois
Dessin & peinture, ArtNight
26 juin 2024 à 19h00, un mercredi soir par mois
Dessin & peinture, Théâtre
Ce site a été réalisé par Les Frères Salamon