fbpx
Mercredi 13 décembre 2023 à 20h
Nous sommes heureux de vous convier au prochaine concert de Classique à l'ECUJE par Anne Le Bozec (piano) et Cyrille Dubois (ténor), lors d'un concert éclairé à la bougie...

Mercredi 13 décembre 2023 à 20h

Crédits photos: Bénédicte Karyotis

Sortie de disque.

FRANZ SCHUBERT : Winterreise D. 911

C’est un honneur d’accueillir le ténor Cyrille Dubois et la pianiste Anne Le Bozec pour le concert de sortie de leur nouvel album consacré au chef-d’œuvre de Schubert “Winterreise D. 911”.

Cyrille Dubois est bien plus qu’une “voix” célèbre, il se distingue par une sensibilité et une authenticité exceptionnelles, qui l’ont mené sur les plus grandes scènes d’opéra du monde.

Anne Le Bozec, pianiste émérite, est une source d’inspiration pour tous les chanteurs grâce à sa profonde compréhension et son amour inconditionnel de la musique vocale.

Le duo a choisi d’interpréter le chef-d’œuvre de Schubert, “Winterreise”, l’un des cycles de lieder les plus bouleversants de toute l’histoire de la musique, sur les thèmes : la nature, l’eau, l’air, la neige et l’itinérance. Schubert a su magnifier ces éléments préfigurant peut-être la manière dont l’humanité doit traiter la nature aujourd’hui.

***

Nous sommes particulièrement heureux de vous convier à notre saison inédite “Classique à l’ECUJE”, une série de concerts de musique classique éclairés à la bougie.

Ouverture du bar à 19h. Début du concert à 20h.

Cyrille Dubois, ténor

Crédits photo : © Philippe Delval

Considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs ténors Français de sa génération, Cyrille Dubois est un artiste insatiable de découverte de nouveau répertoire. La ductilité de son timbre, sa maîtrise des nuances et son infinie musicalité lui permettent de balayer un large spectre du répertoire lyrique allant du Baroque à la musique contemporaine en passant par la période classique ou les opéra-comiques Français.

Il découvre le chant pendant son enfance dans les classes horaires aménagées de la Maîtrise de Caen (direction Robert Weddle). Quelques années plus tard, il entre en ténor au CNSM (Conservatoire National supérieur de Musique) de Paris dans la classe d’Alain Buet, puis intègre le prestigieux Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris qui lui donnera ses premières opportunités de se produire en scène.

S’enchainent ensuite les engagements sur de nombreuses scènes lyriques de France et d’Europe : Scala de Milan (Les contes d’Hoffmann), Monnaie de Bruxelles (La Dispute), Opéra Zürich (Hyppolite et Aricie), Opéra de Liège (Les Pêcheurs de Perles), Théâtre des Champs-Elysées (Mitridate, Le Barbier de Séville, Point d’Orgue…), l’Opéra de Paris (La Flûte Enchantée, Cosi fan Tutte, Alcina, Ariadne auf Naxos, Roi Arthus, Les Troyens, Trompe-la-Mort…), l’Opéra Comique (Domino Noir, Fortunio)…

Sensible à la transmission du répertoire Français, il collabore fréquemment avec le Palazzetto Bru Zane (Le Saphir, la Reine de Chypre, La Caravane du Caire, L’île du Rêve…) et le CMBV (Persée, Dardanus, Acanthe et Céphise).

Mais la grande passion de Cyrille réside dans l’interprétation du Lied et la Mélodie dont il est un émissaire recherché. C’est au contact d’Anne Le Bozec et Jeff Cohen, qu’il découvre ce répertoire. Il forme avec le pianiste Tristan Raës le Duo Contraste.

Sa discographie compte de nombreux CD parmi lesquels on peut citer : O lieb! consacré aux mélodies de Liszt, les mélodies de Nadia et Lili Boulanger, Pygmalion de Rameau avec les Talens Lyriques et Christophe Rousset chez Aparté, les Canticles de Britten avec Anne Le Bozec chez NoMad, La nuit de Mai de Bruneau chez Salamandre, ou les redécouvertes du centenaire Debussy chez Warner.

En savoir plus : www.cyrille-dubois.fr

Anne Le Bozec, piano

Crédits photo: Paul Castanié

Née au sein d’une famille éprise d’art, Anne Le Bozec vient dès sa prime enfance à un large éveil créatif : musique, mais aussi dessin, littérature et poésie l’accompagnent en permanence.  Son intérêt premier pour une pluralité de formes artistiques se retrouve dans le parcours qu’Anne Le Bozec effectue aujourd’hui au concert et en tant que pédagogue.

Parmi ses très nombreux partenaires de musique de chambre, avec lesquels elle se produit sur les scènes internationales, mais aussi les lieux les plus intimes, on citera Sabine Devieilhe, Marc Mauillon, Isabelle Druet, Cyrille Dubois, Christian Immler, Kelly God, SunHae Im, Philippe Huttenlocher, Alain Meunier, Joë Christophe, Pierre Génisson, Hélène Collerette, Nicolas Dautricourt, Christian Ivaldi, Flore Merlin, Sandrine Tilly. Ses enregistrements de musique de chambre vocale et instrumentale font notoirement référence. 

Elle privilégie le plus possible le jeu du répertoire romantique sur instruments d’époque, entre autres français et viennois. Interprète fervente de la musique d’aujourd’hui, elle a créé les œuvres de Thomas Lacôte, Patrick Burgan, Camille Pépin, Thierry Huillet, Vincent Bouchot, Caroline Marçot.

Lauréate de nombreuses récompenses internationales (Concours Boulanger/Paris, Schubert und die Moderne/Graz, Hugo Wolf/Stuttgart, Yamaha Music Foundation of Europe, Fondation Bleustein-Blanchet, Stiftung Baden-Württemberg), Anne Le Bozec avait débuté le piano au conservatoire de Tours, sa ville natale, intégré à seize ans le CNSMDP, étudié auprès de Theodor Paraskivesco, David Walter, Anne Grappotte, obtenu les premiers prix de piano, musique de chambre et accompagnement vocal. Elle s’est perfectionnée auprès de Hartmut Höll à la Hochschule de Karlsruhe, puis via de nombreuses masterclasses avec notamment Dietrich Fischer-Dieskau, Gundula Janowitz, Leonard Hokanson, le mime Norman Taylor.

Elle enseigne depuis 2005 l’accom-pagnement vocal au CNSMDP et a dirigé durant cinq ans l’unique classe dédiée à la mélodie française en Allemagne, à la Hochschule de Karlsruhe. Nommée en 2021 Chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres, elle est directrice artistique des Fêtes Musicales de l’Aubrac, joue et enseigne dans le monde entier.

PARTAGER L'ARTICLE

Réservez maintenant
LA SAISON Classique à L'ECUJE
INFORMATIONS
LOCALISATION

Vous aimerez aussi ...

Ce site a été réalisé par Les Frères Salamon