Exposition Jérusalem par une rosée de lumières à l’ECUJE. Vernissage dimanche 28 novembre à partir de 15h

– Exposition du 28 novembre 2021 au 9 janvier 2022 avec Daniella Pinkstein, Yoram Salamon et Yaël Ilan

– Parution de l’ouvrage de Daniella Pinkstein, Jérusalem par une rosée de lumières (éditions Biblieurope)

Textes : Daniella Pinkstein
Photographes : Yoram Salamon et Yaël Ilan
Ed. Biblieurope

– Vernissage et dédicace le 28 novembre à partir de 15h en présence de Daniella Pinkstein et Yoram Salamon (s’inscrire en envoyant un email à Karen Szwarc).

****

Que d’espoirs déchus, d’amour sans cesse renouvelé, que d’histoire sur si peu de géographie. Ville multiple, ville sacrée, ville d’ici et d’ailleurs, terrestre et céleste, il faudrait tout désapprendre une fois seulement, un court instant, pour la regarder. Yeux dans les yeux.

Jérusalem !

Des artistes d’horizons différents, de lieux, de sensibilités disparates, français, israéliens, franco-israéliens, aux talents multiples, ont pour cette exposition cherché le lieu le plus heureux de Jérusalem, le plus caché ou le plus étonnant. Loin du chahut.
Parmi ceux qui vivent à Jérusalem, ceux qui marchent, errent, jouent, rient, aiment dans cette ville, à nulle autre pareille, mille étincelles y jaillissent à chaque souffle. Il s’agit simplement de savoir faire une halte dans le Temps et de les saisir. Pour découvrir, à travers leur regard, l’histoire de toute l’humanité.

Communiqué de presse ouvrage de Daniella Pinkstein, Jérusalem par une rosée de lumières
Téléchargez le communiqué de presse de l’ouvrage de Daniella Pinkstein, Jérusalem par une rosée de lumières (Biblieurope)

Au cœur de l’ouvrage, « Jérusalem par une rosée de lumières » de Daniella Pinkstein, préfacé par Rachel Ertel, s’entremêlent textes et photographies.

Cette exposition nous détournera de tout ce que l’on croyait connaître de la ville. Entre sons, récits, vidéo, photographies, il faudra apprendre à se laisser dérouter, à se perdre, pour saisir, à chaque image le destin de ces chemins si rarement empruntés, sous le regard et la caméra de Yoram Salamon street photographer franco-israélien et de Yaël Ilan, israélienne, photographe d’art, vivant à Jérusalem, – tous deux d’un talent aussi exceptionnel que pétillant de vie.
Car, Jérusalem pour ses rêves et mythologies, réalités et symboles laisse croire que l’on possède la ville, sans même la connaître. Il faut s’égarer – et chaque artiste de cette exposition vous y incitera – pour qu’elle se rappelle à vous, comme une passion que l’on croyait avoir oubliée dans le lointain, qui renait inchangée. Immuable.
Et malgré les jours, les siècles, les millénaires passant, voilà soudain que l’on se souvient….

Jérusalem par une rosée de lumières, préfacé par Rachel Ertel, est en lice pour le 1er Prix du recueil de nouvelles de la Société des Gens de Lettres. Cet ouvrage, petit trésor de générosité, restitue à l’espoir sa force virtuose. Et son rayonnement.

Informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

PARTAGER L'ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

ARTICLES RECENTS

On reste en contact ?

Il vous suffit de renseigner votre adresse email pour recevoir la Newsletter de l’ECUJE

fr_FRFrançais