Festival Jazz’N’Klezmer x ECUJE : concert De mare a hija, mardi 9 novembre 2021 à 20h30 à l’Espace Rachi

« Une chanteuse et trois musiciens assez joueurs qui jonglent entre clarinette, saxo, percussions et guitare osent des amplifications débridées et des saturations électriques sur les romances ladino du moyen âge andalou. Inédite dans ce genre de répertoire, leur énergie très free, exalte la passion » Anne Berthod -Télérama

L’ECUJE est heureux de vous inviter à découvrir ce projet du groupe Yaïa, une exploration des chants judéo-espagnols, dans le cadre du Festival Jazz’n’Klezmer 2021. Ces chants du temps de l’exil des juifs le long de la méditerranée datent de la fin du XIXème siècle et sont le résultat d’un métissage kaléidoscopique au cours de leurs voyages.


Les musiciens de Yaïa arrangent et composent de façon moderne, électrique et déjantée ce répertoire profane de la culture séfarade ; non comme les gardiens du temple mais plutôt comme les passeurs d’une musique toujours en mouvement.

Annette, de mare a hija
En juin 2020 Leïla Mendez du groupe Yaïa rencontre Annette Cabelli-Florentin, 95 ans, rescapée d’Auschwitz, une des dernières personnes vivantes dont la langue maternelle est le judéo-espagnol, avec la volonté de recueillir des brides de cette culture séfarade qui compose l’essentiel du répertoire de Yaïa. L’entretien a été filmé.
Bouleversé par cette rencontre, Leïla, rejointe par le groupe , décide de partager ce moment en imaginant un concert-témoignage qui mêlerait le récit filmé d’Annette Florentin-Cabelli aux romances « ladino-électriques » de Yaïa, accompagné d’un album parsemé d’interventions sonores d’Annette, aux Editions Miliani.

LAISSER UN COMMENTAIRE

PARTAGER L'ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

ARTICLES RECENTS

On reste en contact ?

Il vous suffit de renseigner votre adresse email pour recevoir la Newsletter de l’ECUJE

fr_FRFrançais