Retour sur la cérémonie des vœux de la Maire de Paris Anne Hidalgo à l’occasion de Roch Hachana 5782

L’ECUJE, le FSJU, le CRIF, le Consistoire de Paris et l’AIU ont accueilli comme chaque année, la cérémonie des vœux à la Communauté juive de Paris de Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris à l’occasion de Roch Hachana 5782, jeudi 2 septembre 2021 à l’ECUJE.

L’édition 2021 des vœux de la Maire de Paris à l’occasion de Rosh Hashana marquera sans doute les esprits davantage que par le passé pour plusieurs raisons.
L’unité clairement affirmée des Institutions juives en ce lieu si particulier.
Tous les intervenants, du Grand Rabbin de France Haïm Korsia au Trésorier du FSJU, Daniel Elalouf, en passant par Francis Kalifat, Président du CRIF, Joël Mergui, Président des Consistoires ou encore Marc Eisenberg, Président de l’Alliance Israélite universelle ont souligné leur attachement à l’ECUJE, du fait de son caractère pluraliste et à sa grande ouverture vers tous les publics, reprenant à l’unisson les termes d’Yves Rouas, Président de l’ECUJE ou encore de Gad Ibgui, son Directeur général.
La présence massive des élus locaux et régionaux

On citerait ici volontiers le Président du CRIF qui face à l’assistance déclarait “On se croirait ici au Conseil de Paris tant les membres de ce Conseil sont nombreux ce soir”. Ce ne sont pas moins de huit adjoints à la Maire de Paris, autant de maires et d’adjoints au Maire d’arrondissements et d’autres représentants des pouvoirs publics, nationaux, régionaux ou locaux qui plus qu’une simple participation à une cérémonie sont venus témoigner de leur solidarité avec les Juifs de France. Comme l’affirmèrent expressément Anne Hidalgo, Maire de Paris ou Jérémy Redler, représentant la Présidente de la Région Ile de France Valérie Pécresse, sans doute en réponse aux alertes lancées par Yves Rouas et Francis Kalifat, le ton était à la fois au soutien aux Juifs de France et à leurs réalisations et à la lutte implacable contre l’antisémitisme, la banalisation de la Shoah ou encore l’antisionisme.

Une ambiance “républicaine”
Il était aussi significatif que sur de tels sujets, c’est une approche républicaine qu’ont tenu à exprimer tant la Maire de Paris que le représentant de la Région Ile de France. A cet égard le vote commun entre majorité et opposition municipales sur l’adoption de l’IHRA au Conseil de Paris, montrant ainsi à quel point l’accord est réel pour définir les attaques antisionistes et les appels au boycott comme autant de formes d’antisémitisme.
Un très net encouragement au développement du rôle de l’ECUJE
Quoi qu’il en soit, au seuil de cette nouvelle année, la cérémonie des vœux et les interventions des orateurs ont conforté l’ECUJE dans l’importance de ses projets de développement d’un lieu hybride et pluriel qui accueille autour des cultures juives, en présentiel comme en distanciel, des publics bien au-delà de la Communauté juive de France.

Alors quel message retenir de cette cérémonie ?

La cérémonie des vœux est un symbole fort de l’attachement de la Communauté juive organisée aux valeurs et aux institutions de la République. Elle a été caractérisée par la réaffirmation de l’importance accordée par les élus de la Nation au rôle des Juifs de France dans la République, la volonté commune de lutter avec force contre toutes les formes d’antisémitisme, afin que les Juifs de de l’hexagone se retrouvent “heureux comme Dieu en France”

Retour en vidéo sur la cérémonie diffusée en direct.

Chana tova ! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

PARTAGER L'ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

ARTICLES RECENTS

On reste en contact ?

Il vous suffit de renseigner votre adresse email pour recevoir la Newsletter de l’ECUJE