Centenaire de la naissance de Hannah Senesh : livre, spectacle et exposition le mercredi 23 juin à 19h

A l’occasion du Centenaire de la naissance de Hannah Senesh, l’ECUJE vous propose un programme exceptionnel : la présentation du livre « Hannah Senesh, biographie d’un ange » (éditions Lichma) en présence des auteurs, le spectacle original « Les Chants de la Mer » créé par Franck Lalou et l’exposition de 22 calligraphies originales de Franck Lalou, créées à cette occasion.

Hannah née Aníko Szenes vit le jour il y a cent ans, le 17 juillet 1921. Elle est venue ajouter au destin juif, emporté une fois encore dans les tourmentes de l’histoire, une dignité sans faille, une élégance de plus. On ne sait plus ce qu’est être un héros aujourd’hui, dans ces temps difficiles certes, mais paisibles, on ne sait plus ce qu’est être jeune et s’enrôler dans un destin collectif, pour sauver si ce n’est une seule vie, au prix s’il le faut de la nôtre.  Comme son alter ego, Thomas Élek, appartenant à ce qui fut appelé l’Affiche rouge, juif hongrois fusillé à 19 ans en France, au fort du Mont Valérien, elle fut la même année, le 7 novembre 1944 fusillée dans la cour d’une prison de Budapest, à l’âge de 23 ans.

 

Hannah aurait pu être une jeune-fille issue de la bourgeoisie hongroise comme une autre, si l’Histoire n’avait pas jeté les dés avant même sa naissance. Une Hongrie qui dès 1920 instaure un numerus clausus pour les juifs, la perte de son père, alors auteur dramaturge très connu, le combat et la renommée d’un autre hongrois, Théodore Herzl, vont décider de son chemin. Sioniste engagée, elle décide en 1939, in extremis, de quitter Budapest pour les rives d’abord de Haïfa. Elle s’installe ensuite dans le kibboutz de Sdot Yam, (« Les champs de la mer ») d’où elle écrira cet espoir que nous chantons toujours : Eli, eli, que jamais ne cesse le monde… Mais la guerre qui enflamme l’Europe l’engage vers une autre destinée. Elle rentre dans l’armée britannique, comme d’autres milliers de juifs, mais parmi les 37, seulement, enrôlés comme agents spéciaux pour exfiltrer ceux qu’il est encore possible de sauver, malgré l’annihilation presque totale du peuple juif. En 1944, elle est parachutée en pleine Yougoslavie, avec pour mission de rejoindre la Hongrie.

A l’occasion de ce centenaire, l’ECUJE organise cet événement exceptionnel, pour perpétuer l’éclat de son engagement, de cette alliance à laquelle elle n’a jamais failli. Pour la première fois, un hommage lui est rendu pour son courage, mais aussi son talent et cette lumière que chacun de ses écrits nous a transmis.

Le spectacle qui ouvre cet événement :  « Les chants de la mer » dont l’intitulé joue sur la signification de ce lieu, ce Kibboutz, Sdot Yam (Les champs de la mer ») d’où elle s’engagea par deux fois, en tant que sioniste, puis de combattante. Il a été produit par Franck Lalou et l’ECUJE. Franck Lalou, que l’on ne présente plus, tant les œuvres calligraphiques recèlent de merveilles, exécutera une performance vidéo en direct. L’hommage sera suivi de la lecture par la comédienne Maud Buquet et la poétesse Revital Shloman Berger des poèmes en hébreu et en français de Hannah Senesh, accompagnées par le pianiste concertiste Jonathan Benichou, et de la danseuse Tina Bosi.

Pour la première fois le carnet accompagné de ses poèmes sont traduits en français, par Lucie Elloul qui nous en fera la présentation. Nous accueillerons également les auteurs du très bel ouvrage « Hannah Senez, biographie d’un ange », Benjamin Boulitrop et Lucie Elloul, – ouvrage dont les calligraphies de Frank Lalou font étinceler chaque vers.

Le destin d’Hannah Szenes est aujourd’hui celui que nous continuerons à écrire. Ensemble !, avec tout ce que l’on sait d’elle, de sa force irréductible mais aussi de ses mains qui se sont tendues vers notre futur, au prix de sa jeune vie.

Spectacle « Les chants de la mer »
Un spectacle original produit par Franck Lalou et l’ECUJE, où s’entremêlent des lectures en hébreu et en français de poèmes, de la musique, de la calligraphie et de la danse. Avec la participation du calligraphe hébraïque Frank Lalou, qui exécutera une performance vidéo en direct, la comédienne Maud Buquet et la poétesse Revital Shloman Berger qui feront une lecture en hébreu et en français des 19 poèmes de Hannah Senesh, du pianiste concertiste Jonathan Benichou, et de la danseuse Tina Bosi.

Présentation du livre « Hannah Senesh, biographie d’un ange » avec les poèmes traduits de l’hébreu par Benjamin Boulitrop et son journal traduit de l’hébreu par Lucie Elloul. En présence des auteurs et du Calligraphe Franck Lalou.

Vernissage de l’exposition hommage à Hannah Senesh, du 23 juin au 9 juillet.
Le calligraphe hébraïque Frank Lalou expose 22 calligraphies originales qui illustrent les poèmes de Hannah Senesh (Format 70/100 – technique : acrylique).

LAISSER UN COMMENTAIRE

PARTAGER L'ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

ARTICLES RECENTS

On reste en contact ?

Il vous suffit de renseigner votre adresse email pour recevoir la Newsletter de l’ECUJE

fr_FRFrench
preloader