Gaby Cohen (Zal) nous a quittés

Gaby Cohen nous a quittés après avoir longuement lutté contre la maladie. L’ancien combattant de Tsahal, celui qui a tenu le petit restaurant kasher de la rue Broca auprès de qui les salariés des institutions juives installées à Rachi venaient se détendre, l’agent de sécurité, l’intendant historique des colos de Kadima, et depuis vingt ans, le cuisinier de la Kafêtes du Centre Communautaire de Paris devenu Ecuje, n’était pas un simple membre de l’équipe et le mari de notre collègue Martine.


Il était une véritable figure de la vie juive.

 

Les élèves de l’Oulpan se souviendront de ces moments où venant se restaurer, ils testaient leurs dernières connaissances acquises en hébreu avec Gaby, leur répétiteur attitré.

 

Gaby avait beaucoup de cordes à son arc, toujours prêt à donner un coup de main, avec le sourire. Il était l’ami de tous, celui avec qui il était possible de plaisanter, d’échanger des blagues mais aussi de discuter sérieusement car il était toujours à l’écoute, disponible, bienveillant.

 

Ces trois dernières années, ce qui l’a accompagné dans ces moments, c’est l’amour de ses petits enfants, Lenon et depuis deux mois Devon. À Martine, son épouse, notre collègue, notre amie, à Maureen, leur fille et Doron, leur gendre, à sa fratrie, en Israël, nous adressons nos pensées attristées et nos vœux de consolation. Que sa mémoire soit source de bénédictions.

 

Gad Ibgui et l’équipe de l’ECUJE – Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe et de l’Institut Elie Wiesel

LAISSER UN COMMENTAIRE

PARTAGER L'ARTICLE

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Linkdin
Share on Pinterest

ARTICLES RECENTS

L’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe (ECUJE) existe depuis plus de cinquante ans pour promouvoir la culture juive et l’enseignement universitaire dans un dialogue ouvert et permanent avec la cité. L’ECUJE est un lieu pour tous, ou chacun peut participer à une expérience collective dans un brassage permanent des idées et des hommes, sans exclusive.

ECUJE © Tous droits de reproduction interdits

On reste en contact ?